La sleeve gastrique : guérir de l’opération

La sleeve gastrique : guérir de l’opération
22
Mai

Vue d’ensemble

Les chirurgies restrictives comme la sleeve gastrique rendent l’estomac plus petit et aident les patients à maigrir. Avec un estomac plus petit, les patients se sentent rassasiés beaucoup plus rapidement que d’habitude. Cela veut donc dire que le patient devra changer radicalement son alimentation étant donné que les portions ingérées lors de repas vont décroitre.

La chirurgie peut être réalisée à l’aide d’une incision dans l’abdomen ou à l’aide de plusieurs petites incisions permettant d’introduire les instruments nécessaires au chirurgien pour pratiquer l’opération aidé d’une caméra (approche laparoscopique). Plus de la moitié de l’estomac sera retiré, lassant un tube fin vertical appelé « sleeve » qui constituera le nouvel estomac du patient. Des agrafes chirurgicales permettent de refermer l’estomac.

La sleeve gastrique est parfois réalisée dans le cadre d’une opération plus importante appelée « switch duodénal », qui requiert pour sa première partie une sleeve gastrique.

chirurgie-obesite-tunisie

Guérir de l’opération

Quelques petites douleurs au ventre sont à prévoir mais des médicaments sont là pour les calmer durant la première semaine, la majorité des témoignages de sleeve gastrectomie en Tunisie ne rapportent pas de douleurs excessives après l’opération.

Etant donné que la taille de l’estomac du patient est réduite, le patient sera rassasié plus vite. En fonction de la manière avec laquelle l’opération a été réalisée, il est important de surveiller son activité durant la période de guérison. Si une incision de l’abdomen a été pratiquée, il est important d’éviter de porter des charges lourdes ou d’effectuer des exercices physiques. Habituellement, il est possible de reprendre le travail ainsi que les activités habituelles au bout d’environ 4 à 6 semaines. L’intervention étant généralement pratiquée à l’aide d’une laparoscopie, le temps de guérison est souvent plus court.

Des instructions spécifiques sont bien-entendu fournies aux patients concernant l’alimentation recommandée « post-op ». Il faut bien suivre ces instructions sous peine de souffrir de troubles digestifs.